Ce que j'appelle oubli

 

Première le 15 septembre 2012

Biennale de la danse - Lyon

 

Chorégraphie / Mise en scène Angelin Preljocaj

Musique 79D

Scénographie et costumes Angelin Preljocaj

Création lumières Cécile Giovansili-Vissière

 

Ballet Preljocaj

En savoir plus

Présentation

« J’ai découvert Ce que j’appelle oubli de Laurent Mauvignier dès sa sortie aux Éditions de Minuit. La forme même du texte immédiatement m’a passionnée. C’est une unique phrase, une longue phrase interminable qui imbrique le jeu des corps et la structure littéraire d’une façon radicale.

Cette matérialisation de la chair rend le texte très sensuel. Il est habité corporellement, avec des textures très diverses ; le corps agressif, vif, violent, le corps plus lascif, sensuel, malsain, amoureux…

 

Mais le corps chez Mauvignier est également politique. Plusieurs questions sont posées, une profonde réflexion sur l’exclusion, la marge, la société, le consumérisme, tout cela à travers le dialogue silencieux des corps.

 

J’ai pensé que la danse pouvait s’emparer du sujet, en mettant en perspective le récit, et en déployant une écriture chorégraphique qui lui serait spécifique. Et puis évidemment il faudra faire entendre ce texte, extrêmement âpre, sans concession, dans son inexorabilité, dans sa beauté et dans son émotion. »

 

Angelin Preljocaj

 

Contact

Pour contacter directement Laurent Mauvignier, on peut envoyer un courriel aux Éditions de Minuit, à : presse@leseditionsdeminuit.fr qui feront suivre.

Ou par voie postale : Laurent Mauvignier, les Éditions de Minuit, 7, rue Bernard-Palissy 75006 PARIS.